22/11/2004

VIVE LES DISCOTHEQUES

Une fois n’est pas coutume je vais vous raconter ma vie. Une soirée mémorable dans un des endroits les plus débilitant de notre civilisations la discothèque. .

Tout commence au boulot quand on vient me proposer une de ces fabuleuses sorties en discothèque entre collègues de bureau. Malgré le fait que j’entretien de bon rapport avec ces derniers c’est le genre de soirée que je fui comme la peste et j’ai au moins 5 bonne raison pour ça.

1 Je n’ai aucune envie dépenser 50 euros pour avoir la dernière dobe de Britney Spears à fond dans les oreilles. .

2 Je n’aime pas danser .

3 J’aime encore moins avec la dernière dobe de Britney Spears à fond dans les oreilles.

4 Je déteste parler boulot en dehors des heures de bureau.

5 J’aime encore moins avec la dernière dobe de Britney Spears à fond dans les oreilles.

Pour résumer le tout en une phrase : Je n’ai aucune envie de dépenser 50 euros pour parler boulot en dansant sur la dernière dobe de Britney Spears qui m’explose les tympans.

Mais pour une raison que j’ignore mes collègues tiennent absolument à ma participation. J’ai beau leurs expliquer que mon absence n’altérera en rien le déroulement de cette, magnifique soirée, ils insistent encore et toujours et pour ne pas passer pour un sauvage je fini par accepter.

On arrive donc à la boite de nuit en question ou je n’avais plus mis les pied depuis au moins 6 ans, nous somme tenu de laisser nos veste au vestiaire pour la modique somme de 5 euros et c’est là que les hostilité commence. Le vestiaire était tenu par une charmante demoiselle d’une trentaine d’année environ avec des yeux d’un bleu si éclatant qu’elle pourrait réveiller un mort juste en le regardant, un de mes collègues préférés que nous appelleront Damien la complimente à juste titre sur son regard, le compliment n’est pas très original je l’avoue, mais il aurait bien pu la traiter de grosse truie violette qu’elle n’aurait pas tiré une plus sale tronche. Personne n’attendait qu’elle lui saute au coup et le demande en mariage mais un petit sourire aurait été apprécié.

Passé cet épisode la folle soirée commence et conformément à mes prédictions on s’ennuie à mourir, après avoir épuisé les petites anecdotes et les potins de bureau que tout le monde s’est déjà raconté une bonne centaine de milliers fois à la machine à café on en vient inlassablement à parler boulot, les dossier en retard, les problèmes informatiques, la préparation du bilan comptable tout y passe. Ceux qui comme moi trouvent qu’une discothèque n’est pas l’endroit rêvé pour tenir ce genres de conversations soporifiques ont tout le loisir d’apprécier les dernières merveilles musicales qui passent en boucles sur la bande FM. Je suis depuis formellement opposé à tout cotas de musique Française que ce soit à la radio ou en discothèque car quitte à enchaîné les débilités musicales autant qu’elles soient toutes en Anglais au moins je ne suis pas obligé de comprendre les paroles.

La bonne nouvelle c’est qu’on à pas encore eu droit à Britney Spears la mauvaise c’est que j’ai déjà entendu une bonne dizaine de « méga hit chébran à donf » encore bien pire. Mais on avait pas encore touché le fond arrive un morceau avec pour thèmes principale le string et tellement peu de parole qu’on arriverait à toutes les faire tenir sur un recto de boite d’allumette même en les inscrivants au marqueur, le tout repris en boucle par tout la foule en délire.. Quand j’ai eu le malheur de dire que je trouvais cette saloperie que tout le monde appelle pudiquement un morceau de musique complètement conne j’ai eu le droit aux foudres d’une de mes collègues qui m’a dit que j’étais coincé et que c’était dommage parce que je n’ai que 26 ans (Mon anniversaire c’était il y à 3 mois si vous voulez m’envoyer vos cadeaux je ne vous en voudrait pas pour le retard), elle enchaîne avec une tirade sur la liberté d’expression, et termine en beauté en me disant toute fière d’elle que dès qu’un morceau est un peu politiquement incorrect il faut qu’il déchaîne les foudres des censeurs et des moralisateurs en tout genre.

J’ai peur que la malheureuse ne se soit pas rendue compte de l’énormité de ces propos, je n’ai jamais entendu quelqu’un débiter autant de connerie en si peut de mots, mais avant d’avertir le jury du guiness book pour valider la performance une mise au point s’impose
Tout d’abord je lui précise que je ne vois pas en quoi je suis coincé vu que je n’ai jamais dit avoir été choquer par cette chanson, mais que je la trouvait conne et que l’accompagnement musical etait à chier (si on peut parler d’accompagnements), qu’à titre personnel je n’en ai strictement rien à cirer qu’une bonne femme se mette dans tout ces états parce qu’elle préfère porter un string, mais qu’elle ne se sente pas obligé d’en faire un disque pour autant. .
Je poursuis sur ma lancé lui expliquant que si pour elle la liberté d’expression se limites à la défense du port du string elle ferait bien de se tenir un peu plus au courant de l’actualité elle verrai qu’il y à des causes bien plus importantes à défendre.
Pour finir je lui explique cela fait des plombes que ce n’est plus politiquement incorrect de parler de cul dans une chanson et que c’est bien la dernière chose qui est censuré, je pourrai bien sortir une chanson ou je répète vive la sodomie en boucle et bien non seulement elle ne sera pas le moins du monde censuré mais en plus elle risque de faire un tube parce que je suis certain qu’il y à pleins de gens qui vont trouver ça vachement « provoc » alors que si ma chanson s’appelle « sarko nous les brises » j’ai toute les chances de me retrouver avec un procès au cul voir de prendre 1 ou 2 mois de taule dans le pire des cas.
Elle s’en est tout de suite retourner causer tableau Excel avec les autres secrétaires l’air pas très convaincu mais bien décidé à ne plus la ramener.

Pendant ce temps Damien et moi sommes allés tenir compagnie à deux petites hollandaises esseulé au comptoir nous, taillons une bavette dans la langue de Van Gogh dont nous ne parlons pas un traître mot. Finalement cette soirée ce termine mieux qu’elle n’avait débuté le DJ s’étant résolu à ne diffusé une sous merde que toutes les deux chanson nous avons pu danser une sorte de Slow sur l’excellent Georgia du regretté Ray Charles juste avant la fermeture ce qui arriva ensuite je le laisse à votre imagination.

19:23 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Cher Alsgard, Le récit de ta sortie m'a bien fait rigoler : il est vrai que les discothèques sont le dernier lieu où la liberté d'expression puisque le bruit ambiant camoufle toutes les idées. En plus, on y trouve encore le droit chemin vers Edam : c'est-y pas mieux que l'Eden, tout ça ? ;)
Quant aux chansons, hauts chefs-d'oeuvre d'art lyrique, elles me donnent souvent envie de ne pas les comprendre : évidemment, Brassens, c'est pas trop dansant. Je préfère encore le boum boum techno...
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 22/11/2004

Cher Ubu Merci de ton passage
Effectivement je ne m'attendait pas à ce que l'on passe du Bethoveen ou du Brel, mais un bon vieux led zep ou deep purple voir oasis n'aura pas été de refus.

Écrit par : alsgard | 22/11/2004

.... C'est quoi "Oasis" et "Deep purple" ??? ;)))) (billet savoureux)

Écrit par : promethee | 23/11/2004

C'est quoi "Oasis" et "Deep purple" ??? Inculte va!!!!

Écrit par : alsgard | 23/11/2004

ET au fait pour le lien t'en est ou ?

Écrit par : Alsgard | 23/11/2004

.... T'a pas reçu mon email ? Mon programme pour retouche photo n'accepte pas ton format, je dois me dégoter PSP quelque part pour se faire, il faut que je réduise aussi le format (trop grand). Te tiens au courant...

Écrit par : promethee | 23/11/2004

Prom Nan j'ai rien reçu je peut redimensionner les photo et les remettre au bon format. je te renvoie ça.:)

Écrit par : alsgard | 23/11/2004

en passant.. pour finir alsgard .. t'as baisé au bout de cette nuit ?

Écrit par : dôm | 23/11/2004

Dom Si tu veut tout savoir on est monté boir un dernier coup chez Damien après elles sont parti et nous on est allez au boulot. La ransition fut difficile :)

Écrit par : alsgard | 23/11/2004

bon sang !!! tin chui déçu.. hop je m'en vais de ce pas voir ce qui se trame dans l'eglise du pere Ubu.. desfois que... ;-)

Écrit par : dôm | 24/11/2004

une grosse truie violette ? ca me rappelle un sketch de Bigard ca... La valise RTL !

Écrit par : Saiko | 25/11/2004

Saiko Exactement, mais j'éspère qu'il ne veut pas de droit d'auteur

Écrit par : alsgard | 25/11/2004

Les commentaires sont fermés.