26/11/2004

UKRAINE

























La crise en Ukraine est un magnifique exemple de la sclérose médiatique qui sévit chez nous. Depuis des jours on nous présente les choses de la manière la plus binaire possible. Le candidat pro russe Viktor Ianoukovitch a volé les élections au candidat pro occidental Viktor Iouchtchenko c’est comme ça un point c’est tout, la messe est dite, rompez les rangs. De toute façon comment en douter si on est pro occidental c’est qu’on défend la démocratie et la liberté, et puis quelqu’un qui veut faire rentrer son pays dans l’union européenne ne peut pas être foncièrement mauvais. Surtout qu’on n’obtient pas le soutien de tous les pays occidentaux comme ça, non il faut montrer patte blanche, c’est que c’est pas le genre s’acoquiner avec n’importe qui nos dirigeants et tout ce qu’ils veulent c’est le bonheur du peuple Ukrainien rien d’autre. Putin lui est un homme odieux tout le monde le sait, il cherche juste à défendre ces intérêts dans la région et à garder sa sphère d’influence qui diminue chaque jour un peu plus et un chef d’état qui défend les intérêts de son pays c’est forcement louche surtout quand il est russe et pas européens.

Il n’est pas question de dresser une couronne de laurier à Puttin dont on connaît les méthodes, ni aux autorités Ukrainiennes ultra corrompues et dont le fait qu’elles aient truqué les élections ne fait aucun doute, même si on pourrait aussi se demander comment certaines régions ont pu voté à plus de 90% pour Iouchtchenko alors qu’elles étaient censé être acquise à son opposant, mais de toute façon on sait très bien qui a envoyé les enquêteurs de l’OSCE et de quel coté ils penchent. Au bout du compte on ne sait pas qui a gagné les élections, mais c’est bien pratique de nous présenter Puttin comme le grands méchant de l’histoire et l’UE à beau jeu d’enfiler le costume de défenseur de la liberté. Sauf que jusqu’à maintenant tout le monde s’en fichait pas mal de l’Ukraine on à laisser bien volonté la Russie joué le rôle de premier partenaire économique du pays. Mais maintenant c’est différent on veut un gouvernement pro occidental alors forcément les russe sont prié de ne pas faire d’histoire et de fermer la porte derrière eux en partant.

Putin fait en Ukraine ce que bien des pays occidentaux font depuis des lustres aux 4 coints du monde, il y met juste un peu moins les formes car c’est vrai que quant on passe déjà pour un méchants aux de la communauté international pas besoin de sortir de baratin sur les droits de l’hommes et la liberté pour fabriquer le soutien de l’opinion publique.
Les objectifs occidentaux ne sont pas différents, tout ce qui les intéresse c’est bien que leur poulain accède au poste suprême et pas autre chose et le peuple Ukrainien dérangerait presque au milieu de tout ça, mais heureusement on peut le faire descendre dans la rue pour manifester en faveur de l’un ou l’autre camp.

Que l’on dénonce la manière dont s’est déroulé le scrutin et l’ingérence de la Russie est une chose, mais que nos dirigeants joue les vierges effarouchés comme si il n’était en aucun cas responsable de la tensionqui règne sur place ainsi que du mauvais déroulement des élections et que les médias aux ordres n’instruise qu’a charge contre Putin se gardant bien d’égratigner les méthodes forcement sans reproche de nos belles démocraties relève de la tartuferie la plus complète.

14:41 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

24/11/2004

HIPOCRISIE DE LA PRESSE FRANCAISE

En échos à mon précèdent billet je vous encourage à lire l’excellent article du journal de critique sociale ce qu’il faut détruire intitulé les Anti Bush qui montre si il en était besoin que la presse Française n’a rien à envier à son homologue américaine pour ce qui est de la servilité au pouvoir en place. Donner dans l’anti Bush est devenue un sport national, Jean François Khan a même fait un beau dossier pour expliquer à l’électeur américain comment se débarrasser de Bush, que ces gougnafiers d’outre atlantique n’ont même pas eu la décence de lire avant d’aller mettre leur bulletin dans l’urne. Cependant on peut quand même se demander quel aurait été l’attitude de nos médias si Chirac avait finalement décidé de participer à l’aventure Irakienne, aurait on eu droit à tous ces reportages sur les chrétiens évangéliques et tout ces bouquins sur le cartel des Bush ou aurait on assisté à un remake de la première guerre du Golf.

17:26 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

23/11/2004

FOX NEWS L'INFORMATION COMME ON L'AIME

C’est les canadiens qui vont être content il vont pouvoir apprécié la néo connerie dans toute sa splendeur. En effet pour le plus grand bonheur des petits et des grands la chaîne Fox News spécialisé dans le cirage de pompes des républicains mais dont le slogan est pourtant « :):):) Honnête et Equilibré:):):) »vient d’être autorisé au Canada les délires de ces chroniqueurs comme Bill O’Reilly non pas leurs égals en ce bas monde sauf peut être sur la télé nationale nord coréenne. Malheureusement pour les néo con bien de chez nous, aucun lancement de la sous merde journalistique en question n’est prévu en France pour relever le niveau de la si médiocre presse Française. Nous priver de telles informations éclairé fait certainement parti du plan de condojesaipakoi rice pour punir le France de son crime de lèse doublevé. Mon dieu que la vie est injuste.

Pour information Fox News est une chaîne de Rupert Murdoch, fondé par Roger Ailes un ancien conseiller de Richard Nixon, de Ronald Reagan et de George Bush père. Pourtant Roger Ailes dit que non « :):):)FOX NEWS N’EST PAS UNE CHAINE REPUBLICAINE :):):) » aussi vrai qu’il y avait des armes de destructions massives en Irak, je le jure sur les burnes de George doublevé »

La partialité de la chaîne semble sauter aux yeux de tout le monde sauf évidement de ceux qui la dirige. Par exemple dans une émission présentée comme impartial on trouve 5 républicains pour 1 Démocrates. Les mauvaises nouvelles venant d’Irak sont minimisées et le patriotisme des opposants à la guerre est systématiquement remis en question. On fourni au journaliste des notes avec la manières de présentés l’information et le point de vue à adopté.Mais peut importe nous sommes à une époque ou en vend de l’information comme des barils de lessives et l’objectivité n’est plus rentable. Il faut gaver les téléspectateurs comme des oies, et ce n’est pas hasard si la chaîne d’information la plus médiocre de est aussi la plus prospère financièrement. Voila qui devrait donner des idées à Patrick Le Lay.

16:07 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

22/11/2004

VIVE LES DISCOTHEQUES

Une fois n’est pas coutume je vais vous raconter ma vie. Une soirée mémorable dans un des endroits les plus débilitant de notre civilisations la discothèque. .

Tout commence au boulot quand on vient me proposer une de ces fabuleuses sorties en discothèque entre collègues de bureau. Malgré le fait que j’entretien de bon rapport avec ces derniers c’est le genre de soirée que je fui comme la peste et j’ai au moins 5 bonne raison pour ça.

1 Je n’ai aucune envie dépenser 50 euros pour avoir la dernière dobe de Britney Spears à fond dans les oreilles. .

2 Je n’aime pas danser .

3 J’aime encore moins avec la dernière dobe de Britney Spears à fond dans les oreilles.

4 Je déteste parler boulot en dehors des heures de bureau.

5 J’aime encore moins avec la dernière dobe de Britney Spears à fond dans les oreilles.

Pour résumer le tout en une phrase : Je n’ai aucune envie de dépenser 50 euros pour parler boulot en dansant sur la dernière dobe de Britney Spears qui m’explose les tympans.

Mais pour une raison que j’ignore mes collègues tiennent absolument à ma participation. J’ai beau leurs expliquer que mon absence n’altérera en rien le déroulement de cette, magnifique soirée, ils insistent encore et toujours et pour ne pas passer pour un sauvage je fini par accepter.

On arrive donc à la boite de nuit en question ou je n’avais plus mis les pied depuis au moins 6 ans, nous somme tenu de laisser nos veste au vestiaire pour la modique somme de 5 euros et c’est là que les hostilité commence. Le vestiaire était tenu par une charmante demoiselle d’une trentaine d’année environ avec des yeux d’un bleu si éclatant qu’elle pourrait réveiller un mort juste en le regardant, un de mes collègues préférés que nous appelleront Damien la complimente à juste titre sur son regard, le compliment n’est pas très original je l’avoue, mais il aurait bien pu la traiter de grosse truie violette qu’elle n’aurait pas tiré une plus sale tronche. Personne n’attendait qu’elle lui saute au coup et le demande en mariage mais un petit sourire aurait été apprécié.

Passé cet épisode la folle soirée commence et conformément à mes prédictions on s’ennuie à mourir, après avoir épuisé les petites anecdotes et les potins de bureau que tout le monde s’est déjà raconté une bonne centaine de milliers fois à la machine à café on en vient inlassablement à parler boulot, les dossier en retard, les problèmes informatiques, la préparation du bilan comptable tout y passe. Ceux qui comme moi trouvent qu’une discothèque n’est pas l’endroit rêvé pour tenir ce genres de conversations soporifiques ont tout le loisir d’apprécier les dernières merveilles musicales qui passent en boucles sur la bande FM. Je suis depuis formellement opposé à tout cotas de musique Française que ce soit à la radio ou en discothèque car quitte à enchaîné les débilités musicales autant qu’elles soient toutes en Anglais au moins je ne suis pas obligé de comprendre les paroles.

La bonne nouvelle c’est qu’on à pas encore eu droit à Britney Spears la mauvaise c’est que j’ai déjà entendu une bonne dizaine de « méga hit chébran à donf » encore bien pire. Mais on avait pas encore touché le fond arrive un morceau avec pour thèmes principale le string et tellement peu de parole qu’on arriverait à toutes les faire tenir sur un recto de boite d’allumette même en les inscrivants au marqueur, le tout repris en boucle par tout la foule en délire.. Quand j’ai eu le malheur de dire que je trouvais cette saloperie que tout le monde appelle pudiquement un morceau de musique complètement conne j’ai eu le droit aux foudres d’une de mes collègues qui m’a dit que j’étais coincé et que c’était dommage parce que je n’ai que 26 ans (Mon anniversaire c’était il y à 3 mois si vous voulez m’envoyer vos cadeaux je ne vous en voudrait pas pour le retard), elle enchaîne avec une tirade sur la liberté d’expression, et termine en beauté en me disant toute fière d’elle que dès qu’un morceau est un peu politiquement incorrect il faut qu’il déchaîne les foudres des censeurs et des moralisateurs en tout genre.

J’ai peur que la malheureuse ne se soit pas rendue compte de l’énormité de ces propos, je n’ai jamais entendu quelqu’un débiter autant de connerie en si peut de mots, mais avant d’avertir le jury du guiness book pour valider la performance une mise au point s’impose
Tout d’abord je lui précise que je ne vois pas en quoi je suis coincé vu que je n’ai jamais dit avoir été choquer par cette chanson, mais que je la trouvait conne et que l’accompagnement musical etait à chier (si on peut parler d’accompagnements), qu’à titre personnel je n’en ai strictement rien à cirer qu’une bonne femme se mette dans tout ces états parce qu’elle préfère porter un string, mais qu’elle ne se sente pas obligé d’en faire un disque pour autant. .
Je poursuis sur ma lancé lui expliquant que si pour elle la liberté d’expression se limites à la défense du port du string elle ferait bien de se tenir un peu plus au courant de l’actualité elle verrai qu’il y à des causes bien plus importantes à défendre.
Pour finir je lui explique cela fait des plombes que ce n’est plus politiquement incorrect de parler de cul dans une chanson et que c’est bien la dernière chose qui est censuré, je pourrai bien sortir une chanson ou je répète vive la sodomie en boucle et bien non seulement elle ne sera pas le moins du monde censuré mais en plus elle risque de faire un tube parce que je suis certain qu’il y à pleins de gens qui vont trouver ça vachement « provoc » alors que si ma chanson s’appelle « sarko nous les brises » j’ai toute les chances de me retrouver avec un procès au cul voir de prendre 1 ou 2 mois de taule dans le pire des cas.
Elle s’en est tout de suite retourner causer tableau Excel avec les autres secrétaires l’air pas très convaincu mais bien décidé à ne plus la ramener.

Pendant ce temps Damien et moi sommes allés tenir compagnie à deux petites hollandaises esseulé au comptoir nous, taillons une bavette dans la langue de Van Gogh dont nous ne parlons pas un traître mot. Finalement cette soirée ce termine mieux qu’elle n’avait débuté le DJ s’étant résolu à ne diffusé une sous merde que toutes les deux chanson nous avons pu danser une sorte de Slow sur l’excellent Georgia du regretté Ray Charles juste avant la fermeture ce qui arriva ensuite je le laisse à votre imagination.

19:23 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

19/11/2004

B comme Barroso

C’est bon tout le monde peut de nouveau reprendre sa respiration, la nouvelle commission européenne de "José Manuel Durao el ultra liberalo Barroso" à obtenue l’investiture du parlement européen. Ouf on a échappé de peu à une des plus grandes catastrophes de l’histoire de l’humanité, se priver d’une commission européenne cent pour cent libéral. Le monde entier s’est plongé dans une liesse indescriptible à l’annonce de la bonne nouvelle de Petaouchnok jusqu’au Machintrukistan tout n’est qu’explosion de joie, fraternité et amour. Bush a annoncé qu’il laissait son siège de président à Michael Moore et veut se lancer dans le commerce équitable et Ben Laden renonce au terrorisme pour ouvrir un club échangiste en Israël.
Assurément grâce à José manuel un monde nouveau est en train de naître.

Sans déconner on savait déjà depuis belle lurette que franchise et politique ne font pas bon ménage mais quant « Barroso El Liberalo » s’acharne à décrire ces convictions politiques ça devient un cour de langue de bois à montrer à tous les Enarques.

"Je suis un modéré, réformiste et anti étatiste"

J’en connais un qui devrait profiter de ces origines portugaises pour faire le ménage dans sa tête. Cette blague facile mise à part, de la même manière que quand on veut nous faire passer une saloperie de reforme copier sur le modèle anglo-saxons c’est une saloperie à la française, pour nous imposer un ultra libéral à la tête de l’exécutif européen il faut forcément que ce soit un ultra libéral modéré (et la marmotte mets le chocolat dans le papier allu). Il n’y à pourtant pas à aller chercher au fin fond des grottes afghanes pour comprendre que cette modération est toute relative un petit coup d’œil sur le CV de certains membres de la commission suffit.

José Manuel Durão Barroso
Président de la comission européenne
Nommé Global Leader for Tomorrow par le Forum économique mondial en 1993 (instance très progressiste comme chacun sait).
Devient premier ministre du portugual en Mars 2002 ou il mène une politique très libéral d’inspiration nationaliste et sécuritaire. Apporte un soutien inconditionnel à George W Bush et a la guerre en Irak allant jusqu'à accueillir le sommet des Açores.

Franco Frattini (Italie)
Vice-président Commissaire à la Justice, la Liberté et la Sécurité.
Inébranlable opportuniste qui a commencé sa carrière politique à gauche avant de rejoindre les rend de Forza Italia. Il sera à l’origine d’un projet de loi visant à amnistier Silvio Berlusconi. Se retrouve affublé du portefeuille qui correspond le plus mal à son premier ministre.

Neelie Kroes (Pays-Bas)
Commissaire à la Concurrence
A été maintenu à son poste malgré les risquent de conflits d’intérêt du à son passé de femme d’affaires, la diva à en effet siégé dans bon nombre de conseil d’administration de grande entreprise (entre autre Volvo, Lucent, Royal P&O, Thalès, Corio) ce qui est un peu gênant lorsque l’on est chargé de faire respecter les lois antitrust et la libre concurrence.

Mariann Fischer Boel (Danemark)
Commissaire à l'Agriculture et au Développement rural
Elle à elle aussi gardé son portefeuille malgré une prestation plutôt moyenne devant le parlement et malgré le fait qu’elle possède elle-même une grand propriété agricole qui reçoit d’importants subsides de l’union eurpéenne.

Et ce n’est la que quelques exemple je pense que l’on pourrait continuer la liste jusqu’à la fin des temps. Que la nouvelle commission européenne soit plus orienté vers le libéralisme que la précédente n’a en soi rien d’étonnant compte tenu des rapport de force au sein du parlement européen, en revanche que ces gens tiennent leurs administrés en aussi haute estime que des teletubbies en nous donnant du « modéré » à tirlarigo devient à la longue un rien gonflant.

17:37 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (208) |  Facebook |