14/01/2005

L'OCDE FAVORABLE AU P2P

J’avais bien l’intention de vous parler d’autre chose mais il y a eu deux événements imprévus. Tout d’abord je suis tombé sur le blog de Julien DREY dont je parlerai dans un prochain billet car je ne peut décemment passer sous silence ce modèle de communication avec les Djeunz. Et deuxièmement je suis tombé sur un article relatant un rapport de l’OCDE sur le P2P et qui ébranle sérieusement l’image que veulent en donné les major. « l'OCDE affirme que le P2P serait plutôt un facteur très positif pour le monde de l'internet car il stimule la course vers le haut débit tout en ouvrant l'horizon sur de nouveaux modes de communication et de travail. »

N’en déplaise au tenant de l’industrie phonographique qui n’est de toute façon pas le moins du monde à menacer dans sa survie mais juste dans ces marges bénéficiaires (autrement dit Pascal Negre risque de ne pas pouvoir s’acheter une nouvelle villa sur la cote d’azur parce que des teen télécharge de la musique, Oh mon Dieu ! Quelle horreur ! Mais c’est horrible !) le P2P rapporte bien plus qu’il ne coûte, d’autant plus que les major compense largement le manque dans d’autre secteur (DVD, sonnerie Gsm).

Un autre argument fréquemment employé est que le piratage pénalise les nouveaux talents, sauf que si l’on enlève, tous les clones sortis des usines à chanteur du genre star academy, nouvelle star et autre merveille dans le genre il ne reste plus grand-chose pour les nouveaux talents. Surtout qu’aucune maison de disques ne prendra le risque d’investir sur un nouveau talent si elle n’est pas assurer du soutiens des radios (et surtout de NRJ), et ces radios comment font elles pour déterminer ce qui est digne de passer sur leur ondes remplient de bonnes musique. Eh bien c’est très simple une réunion marketing avec un panel représentatif des auditeurs comme pour tester un nouveau soda ou un nouveau yaourt, mais on leur fait bien écouter de la musique 3 secondes par titres, oui vous avez bien lu, ils ont 3 secondes pour juger si cela leur plait ou pas, et autant dire qu’un morceau un peu novateur qui ne ressemble pas à ce qu’ils ont déjà entendu à toute les chance de passer à la trappe.

Mais il y a un autre facteur qui explique la baisse des ventes de CD c’est le développement de nouveau marché principalement celui du téléphone portable mais aussi celui du DVD, autant de nouveau marché qui cible les 15-25 ans principaux consommateurs de CD mais dont l’argent de poche n’est pas extensible à souhait et il leur font donc faire des choix dont l’industrie phonographique compte tenu de la médiocrité des produits qu'elle propose et du manque de diversité de son offre à fait les frais.

On pourrait alors croire que les maisons allait un peu se remettre en cause, proposer autre chose que des produits formatés pour passer en boucle sur NRJ et SKYROCK, on pourrait imaginer Pascal Negre dire en pleine réunion « ptin les gens sont pas si con qu’on croyait faudrait qu’on fasse des choses nouvelle qu’on lance des artistes un peu novateur» eh bien on aurait tord. C’est vrai après tout à quoi bon s’emmerder avec des vrai artiste qui refuse de se foutre à moitié à poil dans leur clip, de tomber dans la provoc à deux balles pour exciter les ados, ne comprennent rien au marketing mix, qu’on ne peut faire rentrer dans aucune case de la matrice BCG, et qui par-dessus le marché foutent la pagaille dans les services comptabilités des majors en s’acharnant à ne pas vouloir faire de copier coller d’un album à l’autre, « non et si on adressait plutôt un gros fuck à nos clients qui ne veulent pas acheter nos merde » ce sont ils dit.

Et quant il s’agit de garder les sous sous dans la popoche force est de constater que l’industrie du disque n’est jamais à cour d’idée après avoir imposer une taxe qui leur est directement reversé sur les cd vierge (mais gageons que cette argent sera très bien utilisé pour financer la star ac 5 par exemple) les majors veulent faire de même avec les FAI qui avec leur offre haut débit tue la création artistique dans notre pays rien de moins. Alors je pose la question, à quant un taxe sur l’eau du robinet pour compenser les pertes de Coca Cola, a quant un taxe sur les patch pour compenser les pertes de l’industrie du tabac et à quant une loi pour nous obliger acheter 1 cd par mois sous peine d’amende. !!

Ce serait plutôt à nous clients d’adresser un gros FUCK à l’industrie du disque tellement imbus d’elle-même qu’elle refuse une seule seconde de tenir compte du point de vue de ceux qui la font vivre. Un gros FUCK aussi à tout ces pseudo artiste aux ordres donneur de leçons gaver comme des oies par ces mêmes maison disque dans des palaces dix étoiles et qui ont visiblement du mal à comprendre que tout le monde ne dispose pas du même pouvoir d’achat qu’eux. On voudrait bien de temps en temps que ces stars qui se décorent entre elles (victoires de la musique etc…) avec l’aide d’une presse complices évacuent le devant de la scène que l’on voit un peu derrière si il n’y a pas mieux et moins cher.

14:37 Écrit par alsgard | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |